Communauté Economique et Monétaire des Etats de l'Afrique Centrale

C’est à bord d’un canot rapide que le Vice-Président de la Commission de la CEMAC, S.E Charles Assamba Ongodo, à la tête d’une délégation de la Commission de la CEMAC, a effectué ce mardi 19 septembre 2023, la traversée du majestueux fleuve Congo, de Brazzaville à Kinshasa. A ses côtés Dr Marie Thérèse ITONGO, Secrétaire Général de la Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS) qui a tenu à accueillir le numéro 2 de l’exécutif communautaire, en visite de travail au sein de l’organisme en charge du deuxième bassin hydrologique du monde.

Après l’accostage et les formalités d’usage, les deux personnalités se sont retrouvées dans les locaux de la CICOS, situés à quelques encablures de la rive droite du fleuve. Commence alors une séance de travail de près de deux heures d’horloge.
Après avoir formulé ses vifs remerciements à l’endroit du Vice-président, pour cette quatrième visite effectuée par un haut responsable de la CEMAC à la CICOS, la Secrétaire Général est allé droit au but en exposant les difficultés fonctionnelles que connait la CICOS. Les problèmes liés à son bâtiment siège sources d’insécurité, d’absence d’électricité et d’eau, etc. Ensuite, elle va faire une présentation liminaire de son Institution : cadre institutionnel et juridique, mandat, Etats membres, zones d’intervention, activités réalisées, partenaires, et perspectives.
Prenant la parole, le Vice-Président a indiqué que le nouveau gouvernement de la Commission de la CEMAC, conduit par S.E Baltasar Engonga Edjo’o est préoccupé par la performance du fonctionnement de la CICOS, en lien avec la vision qu’il souhaite imprimée pour une meilleure gestion de la Communauté. De ce fait, la CICOS se doit d’articuler son action autour de la bonne gouvernance, la performance accrue, l’intégration, la fluidité du transport pour une intensification des échanges afin que chaque pays en tire le meilleur profit ; la sous-région étant la plus en retard en termes d’échanges en Afrique.

Le Vice-Président a également souhaité que les échanges ultérieurs entre la CEMAC et la CICOS soient permanents et fructueux. A cet égard, il a suggéré que la participation de la CEMAC aux réunions annuelles de la CICOS soit étendue aux instances décisionnelles de la CICOS, en l’occurrence le Comité des Ministres de la CICOS. Sur ce point précis auquel la CICOS n’a exprimé aucune objection, le Vice-Président a insisté sur la nécessité pour la CEMAC d’être impliquée dans le processus de prise des décisions qui engagent ses Institutions spécialisées, à l’instar de la CICOS.

Par la suite, une liste de doléance sera présentée par la CICIOS entre autres, le financement d’une session extraordinaire du Comité des Ministres, l’achat d’un bateau école, la prise en charge de la dette sociale. Prenant acte, le Vice-Président, tout en reconnaissant la pertinence de ces requêtes, s’est engagé à rendre compte à qui de droit, en vue de trouver des réponses appropriées y relatives.
La visite des locaux du siège, la signature du livre d’or, la visite de l’Ecole Régionale de Formation aux Métiers de la Navigation Intérieure de la CICOS et le diner offert par la CICOS, vont sanctionner cette journée riche en échanges et en enseignements.
La journée de Mercredi 20 septembre 2023 sera consacrée aux audiences prévues avec les Ministres en charge de Transport et de l’Intégration Régionale.