Communauté Economique et Monétaire des Etats de l'Afrique Centrale

C’est au bord du fleuve Chari, dans la Salle d’Auditorium de Radission Hotel de N’Djamena que le coup d’envoi de la Conférence des Recteurs des Universités et des Responsables des Organismes de Recherches d’Afrique Centrale (CRUROR-AC) a été donné ce mercredi 13 septembre 2023.

Au rythme des sons et couleurs du terroir offert par le ballet national, la cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dr Tom Erdimi, en présence du Président de la Commission de la CEMAC, S.E Baltasar Engonga Edjo’o. A leurs côtés, le Président de l’Université de N’Djamena, Pr Mahamat Saleh Daoussa Haggar et le Commissaire du Département de l’Education, de la Recherche et du Développement Social, M. Fulgence Likassi-Bokamba.

Devant un parterre imposant d’universitaires, académiciens, chercheurs, chefs d’Institutions, politiques et médias, le Président de l’Université d’accueil, par ailleurs Président en exercice de la CRUROR-AC, premier orateur, a souhaité à tous « une chaleureuse bienvenue et un agréable séjour en terre tchadienne ». Il a ensuite souligné que la 9ème session de la CRUROR-AC qui s’ouvre en ce jour « en plus de la problématique de financement de l’enseignement supérieur, accordera une attention particulière à l’évaluation de l’implémentation du système LMD et ses perspectives dans la sous-région ».

Le Président de la Commission de la CEMAC, deuxième orateur, a rappelé le mandat de l’Institution communautaire qui est « la coordination et la conception des politiques sectorielles communes dont l’enseignement, la recherche et la formation constituent l’un des piliers ». Dès lors l’activité de la CEMAC dans ce domaine, ajoute-t-il, « consiste à tout mettre en œuvre pour que nos Universités, temples du savoir, s’édifient toujours davantage en Centres d’excellence dans les domaines prioritaires de développement de la sous-région ». Il a insisté ensuite sur le grand rôle que les Universités sont appelées à jouer « dans la vulgarisation et la domestication des textes Communautaire, notamment l’enseignement du Droit communautaire et d’autres valeurs africaines en générale et de la sous-région en particulier ».

Et enfin, le Ministre d’Etat, dans son discours d’ouverture, a exprimé son « immense plaisir » et sa « satisfaction justifiée » de présider cette cérémonie. Il va saluer la présence du Président Baltasar Engonga Edjo’o et de toute la délégation qui l’accompagne tout en reconnaissant « les efforts inlassables consentis par la Commission de la CEMAC en vue de la tenue de cette réunion de haut niveau ». S’adressant au chef de l’exécutif communautaire, il a dit que « votre présence à ces assises est le symbole d’une grande humilité, d’un profond engagement, d’un dynamisme exceptionnel…elle traduit votre attachement à l’intégration sous-régionale et aux principes cardinaux de l’organisation chargée de la promouvoir ». Par la suite, il s’est dit honoré du choix du Tchad pour abriter cette rencontre d’envergure. Avant d’ouvrir les travaux, il a exhorté les participants, au regard du thème qui porte sur le financement, de « réfléchir davantage sur les choix des modèles économiques adaptés à nos réalités et à nos mentalités ».

La photo de famille qui a sanctionné le premier acte de cette 9ème session ordinaire de la CRUROR, a laissé la place aux travaux proprement dits qui vont permettre aux conférenciers de se pencher sur ce qu’ils savent mieux faire : réfléchir et trouver des solutions.