PRASAC: Pôle Régional de recherche Appliquée au Développement des Savanes d’Afrique Centrale

Pôle régional de recherche appliquée au développement des savanes d’Afrique Centrale (PRASAC)

Site internet : http://www.prasac-cemac.org/index.php/prasac/historique

L’environnement des savanes est caractérisé par une écologie fragilisée par différents facteurs naturels et humains, une raréfaction des ressources naturelles et l'accentuation des conflits d’usage (agriculture, élevage, chasse, cueillette, etc.). La sécurité alimentaire y est en conséquence précaire du fait des risques climatiques aggravés par des sécheresses édaphiques et des fléaux divers qui s’abattent fréquemment sur des exploitations agricoles généralement peu équipées. De ce fait, la pauvreté est largement répandue dans ces savanes.

Le constat de ces contraintes de développement est concomitant au désengagement des Etats avec comme corollaire une recherche agricole nationale en difficulté fonctionnelle ; avec cependant, de nombreuses innovations techniques générés mais dont le niveau d’appropriation reste encore faible.

Au plan collaboratif, alors que les structures nationales de recherche du Sud ont une longue expérience de coopération scientifique avec les institutions scientifiques du Nord, la collaboration Sud-Sud est restée longtemps faible voire quasi-inexistante.

Face à ces enjeux économiques et sociaux, la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) a souhaité, au travers du PRASAC, favoriser les coopérations sous-régionales pour renforcer les capacités institutionnelles et scientifiques des systèmes nationaux de recherche agricole.

Les zones de savanes et de forêts présentent chacune une unité écologique et économique qui justifie un regroupement des efforts entre pays ayant les mêmes enjeux de diversification de l'agriculture et de gestion des ressources naturelles.

L’idée d’une nécessaire régionalisation des recherches est contenue dans les recommandations du comité scientifique du Projet Garoua. Ce projet, qui fut un cadre de collaboration bilatérale entre le Cameroun et la France pour l’appui à la recherche agricole au Nord-Cameroun, avait le mérite de disposer d’un comité scientifique au sein duquel se trouvaient des personnalités scientifiques venues de Centrafrique et du Tchad voisins. Les similitudes de situations qui étaient alors relevées dans les problématiques de développement agricole avaient justifié la recommandation de créer un cadre de synergie scientifique pour un développement solidaire des zones de savane d’Afrique centrale. Il a été convenu de l’appeler : Pôle régional de recherche appliquée au développement des savanes d’Afrique Centrale (PRASAC).

Le PRASAC a été initié au sein et avec l’appui du CORAF/WECARD, à l’initiative duquel la déclaration d’engagement des partenaires a été signée en septembre 1997 et la requête du premier financement (1998–2002) présentée à la coopération française.

Par la suite, comme sa démarche, ses activités et ses résultats ont été jugés de nature à contribuer aux objectifs d’intégration régionale en Afrique centrale, Le PRASAC a été transformé en Institution spécialisée de l’Union économique de l’Afrique Centrale (UEAC) par la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) tenue en décembre 2000 à N’Djaména (Tchad). Cette reconnaissance fait du PRASAC une institution pérenne, susceptible d’abriter des projets spécifiques à l'échelle de toutes les écologies.

Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Immeuble CEMAC, Avenue des martyrs - BP 969 - Bangui - République Centrafricaine
Tél : (+236) 21 61 47 81 - fax : (+236) 70 14 15 66