PER

logo PER CEMAC

 Le PER CEMAC représente avant tout une nouvelle vision du développement de la région. Cette nouvelle vision doit être partagée par tous les acteurs (citoyens de la CEMAC, institutions communautaires, partenaires au développement, investisseurs internationaux) afin de renforcer leur adhésion, de mobiliser les énergies dans la bonne direction et de garantir une bonne mise en œuvre des programmes.  Le PER constitue désormais le document de référence de l’action communautaire. Il présente comment, en agissant de façon coordonnée dans certains domaines, les Etats membres de la CEMAC seront capables de diversifier leurs économies et d’accélérer leur croissance. Cette action communautaire cordonnée doit se refléter dans le plan de développement des Etats membres, de façon à ce que ces Etats au niveau national agissent en cohérence avec leurs engagements communautaires. Une fois accordés sur les programmes du PER, les Etats membres doivent s’assurer qu’ils regardent véritablement dans la même direction et agissent de concert pour sa mise en œuvre. 

Le programme d’élaboration pour chaque Etat membre  d’un PER volet Pays vise à assurer cette cohérence d’action. En partant du PER CEMAC et des plans de développement de chaque pays (stratégies de croissance accéléré, stratégies de lutte contre la pauvreté…), un document spécifique sera réalisé pour chaque Etat membre, mettant en cohérence ces deux niveaux et faisant en sorte que chaque Etat membre bénéficie au maximum de la stratégie régionale. Ce volet pays du PER sera élaboré avec les experts de chaque pays. Son élaboration renforcera l’appropriation du PER dans les Etats membres et créera les bonnes conditions pour  sa mise en œuvre effective dans chaque Etat membre. Le contenu du PER étant clairement défini et décliné aussi bien au niveau régional que national, sa bonne mise en œuvre dépendra ensuite d’une claire répartition des rôles, aussi bien dans le pilotage que la mise en œuvre des programmes.

Cette vision ambitieuse répond aux attentes des pays, formulées à travers  leurs plans nationaux de développement. Elle apparaît également légitime au regard du large potentiel de la CEMAC. Au niveau intermédiaire, le diagnostic des sources de croissance a permis d’identifier cinq moteurs de croissance, dans lesquels la CEMAC a vocation à devenir un grand acteur régional ou mondial : l’Energie, l’Agro-industrie, l’Economie forestière, l’Elevage et la pêche et les Mines et la métallurgie.  La CEMAC dispose du potentiel pour devenir en 2025 un pôle énergétique dynamique, pourvoyeur en énergie de l’ensemble de la sous-région, avec une énergie de qualité, abondante et à bas prix et un partenariat public privé exemplaire. Elle peut devenir le verger de l’Afrique tropicale avec une  diversité de produits d’exportation. Sa  forêt doit jouer un rôle de premier plan dans l’absorption des gaz à effet de serre (GES) et devenir un patrimoine mondial visité et dont l’exploitation durable offrira aux populations une source pérenne d’alimentation, de plantes médicinales   et d’emplois. Des filières modernes d'intensification, de transformation et de valorisation de bétail viande, de produits de pêche et d'aquaculture doivent demain permettre à ses citoyens d’accéder à une alimentation équilibrée par des protéines animales de qualité. Enfin, la CEMAC est en mesure de devenir un fournisseur majeur du vaste marché régional du BTP et des matériaux de construction, en s’appuyant en particulier sur une grappe métallurgique de rang mondial. Une politique volontariste et ciblée sur ces moteurs de croissance permet ainsi à la CEMAC d’envisager d’ici 2025 une véritable diversification économique et l’émergence d’un secteur privé dynamique

 

Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Immeuble CEMAC, Avenue des martyrs - BP 969 - Bangui - République Centrafricaine
Tél : (+236) 21 61 47 81 - fax : (+236) 70 14 15 66