Air CEMAC: Des avancées progressives

 

La mise en place d’une compagnie sous régionale de transport aérien est au cœur des objectifs et de la volonté exprimée des chefs d’Etats et de gouvernements de l’Afrique Centrale. Au sein de la Commission de la CEMAC, le Département des infrastructures et du développement durable en charge du dossier, a déjà surmonté plusieurs défis relativement à ce projet. Il assuré  le suivi de la mise en place de la Compagnie Aérienne communautaire Air CEMAC ainsi que la mise en œuvre de l’accord relatif à la sureté de l’aviation civile du programme COSCAP et du Code de l’aviation civile des Etats membres. Ses représentants étaient présents  lors de l’Assemblée Générale constitutive du 19 novembre 2010 et la tenue du premier Conseil d’Administration de la compagnie le 28 janvier 2011 à Brazzaville.

 A ce jour, les formalités d’enregistrement ont abouti à la constitution légale de la Société avec immatriculation au Registre du Commerce et de Crédit mobilier de Brazzaville, ville  du siège de la compagnie. Le projet d’accord d’assistance technique relatif au lancement des premiers vols a obtenu en juillet 2012, lors du dernier sommet des chefs d’Etats, l’aval de poursuivre des négociations avec la compagnie Air France pour la collaboration technique.

Les éléments les plus probants de progression sont la mise en place de l’équipe dirigeante, lors d’une réunion  le 16 novembre 2012 dernier à Libreville au Gabon. Au cours de la rencontre, le Conseil a décidé de la réalisation d’une passation de charges et le transfert de l’ensemble des documents et livrables en possession du Comité de Pilotage mis en place à titre transitoire pour assurer la conduite de ce projet, au profit des organes sociaux de la Compagnie. Désormais, la compagnie qui possède un président de conseil d’administration et son directeur général, est définitivement lancée dans la grande stratégie de suppression des frontières au sein de la communauté.

 

 Accord relatif à la sûreté de l’aviation civile

Une autre avancée dans le domaine du transport aérien en Afrique central est la signature d’un accord relatif à la sûreté de l’aviation civile, entre les États membres de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale, une prescription de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), à travers laquelle les États réaffirment leur détermination à adhérer au concept de régionalisation de la coopération dans le domaine de la sûreté de l’aviation civile.

Cet Accord a été adopté par le Conseil des Ministres de la Communauté à Brazzaville, le 28 octobre 2010. Son entrée en vigueur définitive a favorisé la mise en œuvre dans une large mesure,  de l’appui technique des bailleurs de fonds aux administrations d’aviation civile dans le domaine de la sûreté, en ce qui concerne notamment : l’homogénéisation de l’acquisition des appareils d’inspection radioscopique, la maintenance et la formation du personnel affecté à la sûreté. L’appropriation effective par les Etats des dispositions de cet accord s’est faite au cours de l’exercice 2011.

 

Programme de Sécurité Aérienne et de Maintien de la Navigabilité des Aéronefs (COSCAP)

Le troisième volet de l’intervention de la Commission a été la supervision du programme transitoire vers la mise en place d’une Agence Régionale de Supervision de la Sécurité Aérienne (ARSA) en Afrique Centrale, dont la mission est d’assurer les inspections techniques, la certification et la surveillance des aéronefs, pour le compte des États membres. La Commission envisage, au terme d’un accord de partenariat à conclure avec l’OACI, de solliciter le concours de celle-ci pour mettre en place l’ARSA.Dans cette perspective, des projets de réglementations techniques, des manuels et procédures d’inspection et de certification élaborés ont été arrêtés par les Experts du Groupe de Transport Aérien dirigé par le Team leader du COSCAP au cours d’une réunion tenue à Douala en juillet 2011.

 

Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Immeuble CEMAC, Avenue des martyrs - BP 969 - Bangui - République Centrafricaine
Tél : (+236) 21 61 47 81 - fax : (+236) 70 14 15 66