ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES

En 2014, le ralentissement économique observé dans les pays émergents, notamment en Asie, combiné à une reprise molle de l’activité dans les économies avancées et à une progression de l’offre liée à un long cycle d’appréciation des prix ont pesé sur les cours de la plupart des matières premières exportées par les pays membres de la Zone franc. L’année 2014 aura particulièrement été marqué par la chute des prix du pétrole, - de 9,2% en moyenne sur l’année, mais de près de

44% entre décembre 2013 et décembre 2014.

Au cours des huit premiers mois de 2015, ce mouvement de baisse des cours s’est confirmé, s’accentuant au cours de l’été avec la confirmation du net ralentissement de l’économie chinoise. Cette nouvelle baisse des cours a affecté la totalité des produits exportés par la Zone franc, exception faite du cacao. Dans le même temps, les cours du pétrole ont continué de reculer de 24,2%. Sur un an, d’août 2014 à août 2015, c’est la totalité des cours des produits exportés par

les PAZF qui a reculé, les prix du pétrole en dollars enregistrant la chute la plus forte (-54 %).

Nombre d’indicateurs semblent confirmer la fin du « super-cycle » de hausse des cours des matières premières, engagé il y a 10-15 ans. L’indice composite des prix des 22 matières premières utilisées par l’industrie (dont le fer, le cuivre, l’aluminium, l’acier, le charbon, le pétrole) de Bloomberg n’a jamais été aussi bas depuis seize ans. En panne de croissance, la Chine, premier consommateur mondial de matières premières, achète moins1, dans un environnement où la persistance d’une demande atone et d’une offre excédentaire entraîne un mouvement durable de

baisse des prix. Les premiers effets de ce retournement du «super-cycle» des cours des matières premières se traduisent par une forte baisse des termes de l’échange et des recettes budgétaires et extérieures des pays très dépendants des matières premières, comme la Russie, le Brésil et la plupart des pays africains. A noter que la plupart des pays africains sont également importateurs de matières premières, notamment de produits pétroliers et de céréales et que l’effet de ce retournement est donc très différencié selon les pays et notamment, au sein même de dans la Zone franc.

Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Immeuble CEMAC, Avenue des martyrs - BP 969 - Bangui - République Centrafricaine
Tél : (+236) 21 61 47 81 - fax : (+236) 70 14 15 66