Projet de budget 2017

Le projet de budget de la Communauté pour l’exercice 2017 a été préparé dans un environnement macroéconomique peu favorable. Depuis plusieurs années, l’activité économique mondiale a été moins dynamique. Dans les pays émergents et en développement, qui compte pour plus de 70% de la croissance mondiale, la croissance a ralentie pour la cinquième année consécutive, tandis qu’une reprise modeste s’est poursuivie dans les pays avancés.  L’inflation globale a fléchi dans les pays avancés, principalement du fait de la baisse des prix du pétrole et d’autres produits de base, et dans les pays émergents, du fait du recul des prix des produits de base.

En 2016, la croissance mondiale devrait stagner à 3’1% en raison d’un léger recul de la croissance dans les pays avancés (1,8% en 2016 contre 1,9% en 2015). Quant à l’inflation, elle serait maitrisée, avec un taux de 0,7% en 2016 contre 0,3% en 2015 dans les pays avancés.  Dans les pays émergents et en développement, elle devrait revenir de 4,7% à 4,6%.

La situation macroéconomique des Etats membres de la CEMAC a été marquée en 2015 par un ralentissement de la croissance économique, une détérioration des comptes de finances publiques et des comptes extérieurs, une situation monétaires moins confortable, et une baisse des tensions inflationnistes.

En effet, la contreperformance du secteur pétrolier a eu des effets dépressifs sur la demande intérieure et le secteur non pétrolier, conduisant à un taux de croissance du PIB estimé à 2,5% en 2015 contre 4,9% une année plus tôt.  Au niveau des comptes publics, le déficit budgétaire, base engagements, hors dons, s’est creusé, représentant 4,4% du PIB en 2015 contre 3% du PIB en 2014.

Les Ministres membres de l'UEAC, qui se reuniront ce samedi 29 octobre 2016 à Malabo, devraient se prononcer le volume de l'enveloppe global qui s'elevererait à un peu plus de 100 milliards de FCFA.

Commission de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Immeuble CEMAC, Avenue des martyrs - BP 969 - Bangui - République Centrafricaine
Tél : (+236) 21 61 47 81 - fax : (+236) 70 14 15 66